Pendant un an, ils ont mis leur vie entre parenthèses. Vingt-sept marsouins du 1er Rima d'Angoulême ont été parmi les derniers combattants français envoyés en Afghanistan. Leur mission, sécuriser le désengagement des troupes.


Dix ans que la France était au front, dix ans pendant lesquels 88 soldats français sont morts. Pour les Angoumoisins, cette mission à hauts risques était l'occasion de rencontrer une guerre, une vraie. Et pour beaucoup, c'était aussi la première fois qu'ils exerçaient vraiment leur métier.

Entre la formation spécifique et la mission, les maris et les fils ont été absents pendant presque un an. Une véritable épreuve pour les familles qui ont vécu dans l'angoisse. Afghanistan, un combat en famille, raconte cette année de sacrifices.