Week-end de colère dans les Deux-Sèvres

Entre 4 000 et 7 000 personnes ont manifesté contre un chantier de réserve d’eau, samedi à Sainte-Soline (79). Des violences ont émaillé le cortège. La discorde avec l’État a franchi un cap.


À gauche, il y a un trou », guide une jeune fille au mégaphone. Les gendarmes, accaparés par des groupes cagoulés, desserrent l’étau. Le gros de la colonne fend le brouillard lacrymogène et s’engouffre entre les haies. Samedi, environ 7 000 personnes (4 000 selon la préfecture) ont participé à une manifestation interdite contre le chantier d’une réserve d’eau destinée à l’agriculture et accusée d’assécher le milieu naturel, à Sainte-Soline dans les Deux-Sèvres. Pierres, cocktails molotov et feux d’artifice ont répondu aux grenades lacrymos et assourdissantes. Dimanche, des militants ont sectionné et arraché une canalisation de la future bassine. Les organisateurs assument la désobéissance civile.





2 vues0 commentaire